Librairie

Affichage des produits 301–315 sur 424

  • Indochine

    10,00

    Le fleuve Rouge, lui, était rouge (…) comme s’il charriait de la poudre de brique. Mais il ne charriait rien, il ne bougeait pas, il avait trop chaud.

    Acheter
  • Le Tibet

    12,00

    Selon une tradition thibétaine, il existe, derrière ces monts élevés, un peuple sauvage et cruel, qui n’attend que la fonte des neiges pour venir massacrer les tribus thibétaines et s’emparer du pays.

    Acheter
  • Les Derniers Jours de Pékin

    12,00

    Pékin ne s’annonce pas, m’explique mon nouveau compagnon d’étape, Pékin vous saisit ; quand on l’aperçoit c’est qu’on y est.

    Acheter
  • Nouvelles d’Israël

    12,00

    Les mots jaillissent d’entre ses lèvres comme de menus alevins, tandis que le foulard détrempé qui lui enserre le crâne s’égoutte. Jusqu’à la mort, elle prit soin de s’envelopper la tête. Avec une pièce d’étoffe grise et élimée qui lui dissimulait même les oreilles, interdisant à la moindre mèche rebelle de s’exposer à la vue. Aujourd’hui encore je me demande quelle était la couleur de ses cheveux puisqu’ils restaient couverts la nuit aussi. 

    « Procèdent par gestes humbles et doux, m’ordonne-t-elle d’une voix calme, mesurée. Ne cherche pas à t’imposer, à être la plus forte. » 

    Je fends les flots, et la peur me déchire. Les mains crispées, je serre les coudes. Mes doigts heurtent au passage les attaches de ma tunique. Il serait tellement facile de la dégrafer ! Sous la surveillance de mon professeur, je trace à contrecœur des ronds dans l’eau.

    Nava Semel, Petite Rose en Méditerranée

    Acheter
  • Ne dis jamais c’est mon dernier chemin

    15,00

    Paul Grastain, mon grand-père adoptif, a eu deux existences : avant et après Auschwitz. On pourrait aussi dire que sa vie s’est arrêtée aux portes de Birkenau, lorsqu’il est entré au cœur de l’univers concentrationnaire. Il installait les fils électriques des poteaux du camp. De là-haut, et avant les autres, il a tout vu et tout compris. Nous sommes en août 1942. Ce n’est que le début de la destruction des Juifs d’Europe. Mon grand-père éclairait les fosses où l’on entassait ses propres frères gazés au zyklon B.

    Acheter
  • Bethléem

    6,00

    Comme nous approchions, une nouvelle troupe (…) se jeta sur notre escorte en poussant des hurlements. Dans un instant nous vîmes voler les pierres, briller les poignards, ajuster les fusils. Ali se précipita dans la mêlée ; nous courons pour lui prêter secours : il saisit le chef des Bédouins par la barbe, l’entraîne sous le ventre de son cheval, et le menace de l’écraser s’il ne fait finir cette querelle.

    Acheter
  • Le Jourdain

    6,00

    Des tourterelles blanches suspendent leurs nids aux branches des grenadiers sauvages. J’ai entendu dans ces touffes d’arbustes le chant du rossignol si rare en Palestine. Ces mêmes halliers du Jourdain cachent, dit-on, quelques tigres, et j’ai vu empaillés à Jérusalem deux jeunes crocodiles que l’on avait surpris dans ses ondes.

    Acheter
  • Jérusalem

    6,00

    Tout m’inspirait le nom de Jérusalem. C’était elle ! Elle se détachait en jaune sombre et mat, sur le fond bleu du firmament et sur le fond noir du mont des Oliviers. Nous arrêtâmes nos chevaux pour la contempler dans cette mystérieuse et éblouissante apparition.

    Acheter
  • Voyage en Palestine

    10,00

    Je suis resté là, j’avais du mal à m’en arracher, c’est beau, c’est vrai, ça chante une joie mystique.

    Acheter
  • La Pérouse

    10,00

    Le voyage de Cook n’était encore connu que par la mort de ce grand navigateur, lorsque le gouvernement français voulut mettre à profit les loisirs que procurait à sa marine la paix récemment conclue. Une noble émulation semblait s’être emparée de nos officiers, jaloux des succès acquis sur un autre théâtre par leurs éternels rivaux, les Anglais. À qui donner le commandement de cette importante expédition ? Les concurrents de mérite ne manquaient pas. C’est là que gisait la difficulté. Le choix du ministre s’arrêta sur Jean-François Galaup de La Pérouse, que ses importants services militaires avaient rapidement élevé au grade de capitaine de vaisseau. Pendant la dernière guerre, il avait été chargé de la très délicate mission de détruire les établissements de la compagnie anglaise dans la baie d’Hudson, et il s’était acquitté de cette tâche en militaire consommé, en habile marin, en homme qui sait allier les sentiments de l’humanité avec les exigences du devoir professionnel.

    Acheter
  • Les enfants du secret : enfants trouvés du XVIIe siècle à nos jours

    20,00

    Je supplie les dames de charité de donner une bonne nourrice à cette enfant, je supplie aussi que l’on lui fasse de la bouillie ou si à son arrivée qu’on lui donne du lait bouilli à boire en attendant qu’elle ait une nourrice. Cette enfant est baptisée, je prie que l’on ne perde pas ce petit billet en fin que je puisse reprendre cette enfant quant mes affaires me le permettront. Je prie aussi que l’on la laisse pas pleurer en attendant qu’elle aille une nourrice je paierai ce qu’il coûtera. Je prierai Dieu pour vous.

    NB : L’orthographe d’origine a été maintenue.

    Acheter
  • Saigon

    6,00

    Lorsqu’on chasse, dit-on, il est prudent d’avoir un indigène avec soi ; si le tigre vous rencontre ; il préférera l’indigène.

    Acheter
  • Opium

    6,00

    Lentement, lentement, comme une couleuvre, se glissent en nos âmes la tristesse et la poignante sensation de l’ombre immense qui nous entoure.

    Acheter
  • Birmanie

    6,00

    Pauvres, mais libres, ô les heureuses gens !

    Acheter
  • Nouvelles du Liban

    12,00

    J’habite une ville meurtrie dont je n’ai jamais su calmer la souffrance. Je suis né à Tyr, berceau de la déesse Europe et terre de Cadmos, dans une vieille maison située près du port. Enfant, je fréquentais un collège tenu par les Latins, et baptisé Terra Santa. […] La cité comptait alors autant de quartiers que de communautés religieuses, mais ce découpage n’empêchait pas les habitants de nouer des liens durables. Les familles cohabitaient en toute harmonie, sans préjugés ni fanatisme. De cette époque bénie, je garde des images inoubliables qui viennent me consoler dans les moments d’abattement […]. Tyr, aujourd’hui, ne ressemble plus à la cité de mon enfance…

    Alexandre Najjar, Les Derniers Phéniciens.

    Acheter