Asie du Sud-Est

Affichage :
27 ouvrages, classés par date de parution
  • Thaïlande

    MASSIEU Isabelle

    Parvenue à la cinquantaine, Isabelle Massieu (1844-1932) succombe au charme puissant de l’ailleurs. Elle quitte tout pour parcourir l’Asie de long en large, avec tous les moyens de transport rencontrés en chemin. Au tournant du siècle, ces pays encore neufs exercent une forte attraction sur cette femme curieuse des autres. Au Siam, elle découvre les splendeurs de Bangkok, décrit avec précision le système politique dont le roi est la pierre angulaire, et sillonne le pays en bateau. Aucun détail de la vie quotidienne n’échappe à sa soif de comprendre.

    Récit publié dans La Revue des Deux-Mondes en 1901 sous le titre « Une visite à Bangkok ».

    Thailande-medium
  • Hué

    LOTI Pierre

    Plus mélancolique que jamais dans son costume d’officier, le plus raffiné des voyageurs français nous fait vivre trois journées de guerre en Annam. 
    Pierre Loti sera sanctionné pour ce témoignage véridique de la conquête du Vietnam, rendant compte heure par heure des crimes commis au nom de la France en baie de Tourane. 

    « Trois journées de guerre en Annam » a été publié dans Le Figaro en 1883 et « Un vieux missionnaire d’Annam » dans Les Annales en 1897. Deuxième édition.

    Couv_hqc_hue-medium
  • La Table du Cambodge

    SARANY LY , ALEXANDRE, Eric

    Un des tout premiers, sinon le premier, livre consacré à la délicieuse cuisine cambodgienne !

    Table_du_cambodge-medium
  • Babel

    Collectif

    Jean-Claude Perrier, journaliste littéraire à Livres-Hebdo, lui-même grand voyageur et écrivain, a réuni pour cette aventure originale douze des plus belles plumes contemporaines de l’écriture du voyage… à lire ces textes-là, qui peut encore laisser croire que les Français ne savent pas voyager ou s’engager ?

    Avec, par ordre d’apparition : Julien Blanc-Gras, Alexandre Poussin, Solenn Bardet, Antonin Potoski, Sébastien Ortiz, Olivier Bleys, Élodie Bernard, Charles Poitevin, Alexandre Kauffmann, Lodewijk Allaert, Virgile Charlot et Guillaume Jan

    Babel-medium
  • Mémoires de Thaïlande

    LAGIRARDE, François

    François Lagirarde, maître de conférences, chercheur à l'École française d'Extrême-Orient, commente ici les archives photographiques de Thaïlande, pays dont il est l'un des grands spécialistes.

    La Mission archéologique permanente de l’Indochine installée à Saigon, fondée en décembre 1898, a été rebaptisée École française d’Extrême-Orient le 20 janvier 1900. Son siège est alors transféré à Hanoi. Très rapidement, les premiers chercheurs – archéologues, architectes, épigraphistes, historiens, philologues –  ont ressenti le besoin de compléter les notes et les croquis par la photographie. Dès le début du xxe siècle, ces images exceptionnelles, rassemblées aujourd’hui dans les photothèques de Paris et Pondichéry, ont constitué d’abord un formidable outil de travail, proposé ici comme le témoignage d’une époque.

     

    Memoires_de_tha_lande-medium
  • Le Mékong

    CARNÉ Louis de

    Seul civil de l’expédition du Mékong, Louis de Carné (1844-1871) livre au public cette version non officielle de l’exploration, avant de succomber, à vingt-sept ans, aux fièvres contractées en Chine. 

    Son récit témoigne de ces grands périls que les explorateurs ont rencontrés en traversant dans la misère, sous des pluies torrentielles, la jungle du Laos birman. 

    « La saison des pluies dans le Laos birman » est extrait de « L’exploration du Mékong » publié en feuilleton dans la Revue des deux mondes en 1869.

    Deuxième édition

    Couv_hqc_mekong-medium
  • Angkor

    LOTI Pierre

    C’est un rêve d’enfant que Pierre Loti (1850-1923) exauce lorsqu’il fait le voyage d’Angkor en 1901. En révélant au célèbre voyageur le sens de son existence, ce périple devient un pèlerinage, véritable leçon de sagesse que le crépuscule de la vie seul pouvait rendre lisible. 
    Les pensées mélancoliques du voyageur et les descriptions de ce site incomparable, témoin ultime de la civilisation khmère, se mêlent intimement pour créer un texte magnifique qui signe la naissance d’Angkor à la littérature occidentale. 

    Un pèlerin d’Angkor a été publié en 1911 et 1912 dans L’Illustration

    Quatrième édition, septembre 2013

    Couv_hqc_angkor-medium
  • Phnom Penh

    BRAU DE SAINT-POL LIAS Xavier

    L’explorateur Xavier Brau de Saint-Pol Lias (1840-1914) a mené toute sa vie une propagande passionnée pour l’expansion française en Extrême-Orient. En 1884, ses vœux se réalisent : le traité de protectorat français sur le Cambodge confère à la France la quasi-totalité du pouvoir. Mais contre ce diktat, une insurrection populaire éclate au moment même où Brau de Saint Pol-Lias rejoint Phnom Penh. Au milieu des insurgés et des diplomates français chargés de les réprimer, l’observateur pacifique livre une vision originale de la capitale en effervescence. 

    Ce récit a été publié dans La Nouvelle Revue en 1885, sous le titre «Au Cambodge, feuillets détachés du Journal d’un voyageur ».

    Deuxième édition

    Couv_hqc_phnompenh-medium
  • L'Impertinent du Cambodge

    PONCHAUD François

    Comment se dessine une vie ? Au fil de quelles rencontres, de quelles émotions, de quels détours ?

    Enfant d’une famille modeste mais heureuse, brillant à l’école, François Ponchaud grandit avec le destin tout tracé de devenir prêtre, chez lui, en Savoie. Mais la vie s’en mêle. Un temps parachutiste pendant la guerre d’Algérie, son karma de missionnaire l’envoie au Cambodge pour une longue histoire d’amour. L’homme est passionné, toujours en action, entre rebellion contre l’injustice, d’où qu’elle vienne, et compassion pour les faibles. En 1977, le père Ponchaud est le premier à dénoncer le crime inouï des Khmers rouges avec Cambodge année zéro. Il est le témoin stupéfait de ce moment dramatique de l’Histoire, mais son livre se heurte à l’incompréhension du monde. 

    Au fil d’entretiens menés en France et au Cambodge par Dane Cuypers, auteure de Tourments et merveilles en pays khmer (Actes Sud, 2009), la personnalité et l’engagement de ce missionnaire pas comme les autres se dévoilent : avec ses colères contre l’arrogance des puissants, avec son infini amour pour le peuple des rizières, avec les exigences de son apostolat chrétien en milieu bouddhiste, avec la gageure intellectuelle de traduire la Bible en khmer…

    Lorsqu’il parle du Cambodge où il vit depuis 1965, François Ponchaud sait de quoi il parle. Il aborde sans détour les sujets les plus délicats, dans le seul but de redonner aux Cambodgiens qu’il côtoie la dignité de l’existence. Pour qui s’intéresse à ce pays parmi les plus attachants du monde, ce livre est peut-être le meilleur des guides par l’un de ses plus fins observateurs.

     

    Impertinent_du_cambdoge-medium
  • Les Bâtisseurs d'Histoire

    CHALIAND, Gérard

    Gérard Chaliand, aventurier et spécialiste du dit « tiers-monde », parcourt les routes du monde depuis cinquante ans. Ce temps passé au cœur des pays d’Afrique, d’Asie et d’Amérique lui a donné le recul nécessaire pour mener ses enquêtes et publier de nombreux essais.

    Observateur avisé de toutes les guérillas qui ont marqué l’histoire du xxe siècle, son engagement infatigable l’a conduit à croiser la route de Che Guevara, du commandant Massoud, de Yasser Arafat ou d’Amilcar Cabral (la grande figure révolutionnaire africaine, avec Nelson Mandela). Il fait ses premières armes avec Cabral en Guinée-Bissau au début des années 1960. 

     Il a réuni ici les portraits de 14 personnages illustres qui, par leur action individuelle et l’acuité de leurs textes, ont modifié le monde : Clausewitz le théoricien observe Napoléon le stratège qu’il admire ; Kissinger et Brzezinski confortent la puissance de l’empire américain ; Kautilya, Sun Zi et Sun Bin apparaissent comme de géniaux précurseurs ; Mao transforme la guerilla en guerre révolutionnaire destinée a prendre le pouvoir ; Giap et Cabral luttent avec acharnement et succès pour leur indépendance ; Díaz et Pizarro témoignent de la fièvre de l’or qui a transformé le continent américain en « Extrême-Occident » sous l’impulsion des Espagnols ; Lawrence et Fanon laissent une empreinte indélébile dans des combats qui les dépassent… Ces grandes figures, selon Gérard Chaliand, ont contribué à « bâtir » notre histoire.

     

    B_tisseurs_d_histoire-medium
  • Fraternités

    TRAVERT, Yvan

    Né en 1948, Yvan Travert passe son enfance dans cet univers sombre et lumineux, sculpté par le vent et bercé par les récits de voyage, qu’est le Cotentin. Retour de grande pêche, retour de guerre, mémoire perdue des grands transatlantiques… Avec à perte de vue, les longues vallées de sable qui évoquent les steppes d’Asie centrale aux âmes voyageuses. Il n’a pas vingt ans lorsqu’il part chez les Surmas, en Éthiopie. Du Guizhou au Myanmar, de l’Argentine au Tchad, de Londres à Alger, il ne cessera jamais de partir. Voyageur solitaire, et écho privilégié de milliers de petits mondes silencieux, il pourrait être un autre « homme aux semelles de vent », s’il ne portait en lui ce désir d’écoute et de dialogue qui fait le véritable passeur d’image. Reporter-photographe depuis plus de quarante ans, il revisite aujourd’hui son travail en toute liberté, en particulier en noir et blanc.

    Fraternit_s-medium
  • Mémoires du Vietnam

    LE FAILLER, Philippe

    La Mission archéologique permanente de l’Indochine installée à Saigon, fondée en décembre 1898, a été rebaptisée École française d’Extrême-Orient le 20 janvier 1900. Son siège est alors transféré à Hanoi. Très rapidement, les premiers chercheurs, archéologues, architectes, épigraphistes…, ont ressenti le besoin de compléter les notes et les croquis par la photographie. 

    Dès le début du xxe siècle, ces images exceptionnelles, rassemblées aujourd’hui dans les photothèques de Paris et Pondichéry, ont constitué d’abord un formidable outil de travail, proposé ici comme le témoignage d’une époque.

    M_moires_du_vietnam-medium