Amérique du Nord

Affichage :
20 ouvrages, classés par date de parution
  • Babel

    Collectif

    Jean-Claude Perrier, journaliste littéraire à Livres-Hebdo, lui-même grand voyageur et écrivain, a réuni pour cette aventure originale douze des plus belles plumes contemporaines de l’écriture du voyage… à lire ces textes-là, qui peut encore laisser croire que les Français ne savent pas voyager ou s’engager ?

    Avec, par ordre d’apparition : Julien Blanc-Gras, Alexandre Poussin, Solenn Bardet, Antonin Potoski, Sébastien Ortiz, Olivier Bleys, Élodie Bernard, Charles Poitevin, Alexandre Kauffmann, Lodewijk Allaert, Virgile Charlot et Guillaume Jan

    Babel-medium
  • Les Bâtisseurs d'Histoire

    CHALIAND, Gérard

    Gérard Chaliand, aventurier et spécialiste du dit « tiers-monde », parcourt les routes du monde depuis cinquante ans. Ce temps passé au cœur des pays d’Afrique, d’Asie et d’Amérique lui a donné le recul nécessaire pour mener ses enquêtes et publier de nombreux essais.

    Observateur avisé de toutes les guérillas qui ont marqué l’histoire du xxe siècle, son engagement infatigable l’a conduit à croiser la route de Che Guevara, du commandant Massoud, de Yasser Arafat ou d’Amilcar Cabral (la grande figure révolutionnaire africaine, avec Nelson Mandela). Il fait ses premières armes avec Cabral en Guinée-Bissau au début des années 1960. 

     Il a réuni ici les portraits de 14 personnages illustres qui, par leur action individuelle et l’acuité de leurs textes, ont modifié le monde : Clausewitz le théoricien observe Napoléon le stratège qu’il admire ; Kissinger et Brzezinski confortent la puissance de l’empire américain ; Kautilya, Sun Zi et Sun Bin apparaissent comme de géniaux précurseurs ; Mao transforme la guerilla en guerre révolutionnaire destinée a prendre le pouvoir ; Giap et Cabral luttent avec acharnement et succès pour leur indépendance ; Díaz et Pizarro témoignent de la fièvre de l’or qui a transformé le continent américain en « Extrême-Occident » sous l’impulsion des Espagnols ; Lawrence et Fanon laissent une empreinte indélébile dans des combats qui les dépassent… Ces grandes figures, selon Gérard Chaliand, ont contribué à « bâtir » notre histoire.

     

    B_tisseurs_d_histoire-medium
  • Alioth, du rêve à l'Atlantique Sud

    TINCELIN Christiane , Monsieur QQ

    Construire son propre bateau et le lancer sur la mer : beaucoup ont rêvé de ce prodige. C’est l’histoire d’Alioth, une belle histoire, un projet de longue haleine. Ce superbe quillard de 16,15 m portera l’équipage depuis Cherbourg jusqu’à Salvador de Bahia. De nombreuses escales jalonnent le parcours : La Corogne, Madère, les Canaries, le Sénégal – le temps d’une longue pause aux côtés de Voiles sans frontières –, les îles du Cap-Vert et, après la traversée de l’Atlantique, le Brésil. 

    Christiane Tincelin nous fait partager cette expérience réussie : la mise en place du projet ; la formation de l’équipage ; la construction du bateau ; enfin, la navigation et toutes les rencontres qu’elle génère, humaines… ou animales ! L’illustrateur de bord croque quant à lui tout ce qu’il voit : Alioth bien sûr, mais aussi la mer, les îles, et puis les gens, la faune, la flore, et ses compagnons de route… pour ce rêve devenu réalité.

    Alioth-medium
  • L'Almanach des voyageurs

    PERRIER Jean-Claude , BERNARD Elodie , BLANC-GRAS Julien , COATALEM Jean-Luc , FAUQUEMBERG David , FAYE Eric , GARCIN Christian , JAN Guillaume , NOLLET Estelle , POITEVIN Charles , POTOSKI Antonin , POUSSIN Alexandre , WENDLANDT Astrid

    Oui, l’écrivain-voyageur français existe ! et il a des choses à dire sur l’état du monde.

    Une idée simple est toujours une bonne idée. Par-delà le temps et l’espace, douze écrivains-voyageurs d’aujourd’hui, et de grand talent, ont envoyé une lettre à un personnage du passé à la fois pour lui rendre hommage et pour lui faire part de leurs sentiments.

    Sont ainsi conviés à ce banquet : Joachim du Bellay, le petit dieu des carrefours, Nicolas Bouvier, Ernest Hemingway, Joshua Slocum, Henry Morton Stanley, le marquis de Custine, Louis-Ferdinand Céline, Isabelle Eberhardt, Ewart Grogan, le maître Rûmî, Yakov Sannikov, et un voyageur du futur…

    De quoi faire le tour du monde, tel qu’il tourne, tel qu’il est ou tel qu’il devrait être.

    Almanach-medium
  • Envie de villes

    ANDREU, Sylvie

    25 auteurs, les invités de Sylvie Andreu.

    Ce petit livre, faut-il le préciser, qui tient dans la poche, est un hommage que je rends à mon métier, celui de la radio, de l’entretien, voire de la confidence, et aux villes, certaines que je connais et d’autres pas, et qui ont toujours eu ma préférence.

    Pendant des années, j’ai sillonné les routes, les paysages et les quartiers de tous bords (« Le Pays d’ici1 »). J’avais acquis une telle connaissance des atmosphères urbaines, que je savais, à la première humeur que je respirais d’une ville, en descendant du train, si j’allais m’y plaire ou non. Attentive aussi à l’allure de la rue principale qui se dégage du parvis de la gare et vous invite à la découverte des lieux : longiligne, sinueuse, éclairée, sévère, plantée, minérale, passante ou abandonnée. Tout est dit ou presque dès les premiers pas. Ensuite, ce sont les habitants qui font la différence et je n’ai pas eu à me plaindre. À les écouter, j’ai découvert un trésor, et à tracer la route, je me suis constituée une de mes cartes de France préférée, celle des gens, des vins et des mets. 

    J’ai recueilli dans les studios de France Culture pour les émissions « Vivre sa ville » et « Envie de villes »2, les témoignages d’illustres et infatigables marcheurs, bâtisseurs ou simples promeneurs, attirés par les lumières des centres ou curieux des arrière-cours et des chemins de traverse. Ils m’ont ouvert les yeux et appris à aimer le chaos et la tendresse, l’anonymat et la solidarité, le vivre ensemble et la solitude que l’on rencontre aux quatre coins des villes du monde. La ville est l’air que nous respirons et nous nous portons bien.

    Vous les avez entendus sur France Culture, vous allez les lire. Tous heureux de l’aventure qui se prolonge aujourd’hui et qui les relie autour de la planète : cinq villes pour cinq continents. Comment choisir ? Ce fût assez simple, je savais ce que j’avais envie d’entendre : la magie des villes sorties de nulle part et d’autres connues de tous, des impressions intimes, des images flash et des traces laissées au coin des rues (disparues aujourd’hui ?). Je savais avec qui j’avais envie d’en parler : des poètes, des architectes, des photographes, tous émus, tous tenus par leur rapport à la ville, la tête pleine et le carnet de voyage noirci de notes et de croquis. Ils sont venus, pour eux et pour les autres, heureux de faire partie du voyage et de donner envie.

    Ce petit livre n’est pas un guide, ce sont des cartes postales, de celles que l’on collectionne et qui sont le prétexte à se pencher sur notre condition urbaine. Bon voyage…

     

    Envie_de_villes-medium
  • La Politique coloniale

    CLEMENCEAU Georges , FERRY Jules

     

    Les comptes-rendus des débats du Parlement recèlent des trésors, lorsque les tribuns les plus éloquents et les plus inspirés y confrontent leurs visions de la société et leur conception de la place de la France dans le monde. Le duel oratoire de Jules Ferry et de Georges Clemenceau sur la question coloniale, en juillet 1885, à la Chambre des députés, donne à connaître avec éclat l’opposition de deux tempéraments, de deux doctrines, de deux morales.

    En se protégeant contre l’anachronisme, on découvrira dans leurs discours, reproduits ici pour la première fois en intégralité, quels échos leurs propos peuvent trouver, aujourd’hui encore, au cœur de nos interrogations contemporaines.

     

    Politique_coloniale-medium
  • Californie

    HURET Jules

    En 1902, Jules Huret (1863-1915) arpente l’Amérique du Nord pour Le Figaro pendant huit mois. Après trois jours d’express à travers les déserts du Texas et de l’Arizona, il entre en Californie comme dans un paradis. Il ne néglige rien, visite Los Angeles, Hollywood d’avant le cinéma, les plages à la mode et s’arrête longuement à San Francisco. Il rencontre Rockfeller, se rend dans les fumeries d’opium de Chinatown et croise la route des chercheurs d’or venus de France…

    Texte extrait de En Amérique : de San Francisco au Canada, publié en 1905.

    Couv_californie-medium
  • La Frontière

    TOCQUEVILLE Alexis de

     

    Quittant la France après la Révolution de 1830, Alexis de Tocqueville (1805-1859) et son ami Gustave de Beaumont (1802-1866) s’embarquent en 1831 vers les états-Unis pour y voir « ce qu’est une grande république ». De ce voyage formateur, avec la publication de son livre De la démocratie en Amérique (1835), le jeune Tocqueville revient transfiguré. En prélude à cette enquête époustouflante, la recherche des Indiens, vivant hors du monde connu, lui donne l’occasion de découvrir une autre société dans sa forme élémentaire.

    Texte intégral de Quinze jours au désert, publié posthume en 1860.

     

    Couv_fronti_re-medium
  • Louisiane

    CABLE George W.

    Bonaparte a vendu la Louisiane pour quinze millions de dollars en 1803. Les Créoles, héros des nouvelles de George W. Cable (1844-1925), ont encore avec les Français quelques secrètes affinités qui nous les rendent plutôt sympathiques. Mais l’auteur n’en oublie pas la critique sociale de ces mœurs coloniales, nostalgiques de leurs préjugés, même avec quelque grandeur. Au bord du Mississipi dans un décor luxuriant, sous l’œil attentif des Noirs juste sortis de l’esclavage, les intrigues se déploient sur fond de lutte avec une société en pleine mutation dont les traces ne sont pas toutes effacées aujourd’hui.

    Nouvelles publiées aux états-Unis en 1874 et 1875.

    Couv_louisiane2-medium
  • New York

    BOURGET Paul

    Invité par le New York Herald à parcourir les États-Unis pour donner une suite de chroniques françaises à ce journal, le très conservateur Paul Bourget (1852-1935) arrive à New York au mois d’août 1893. Il visite la ville en touriste, a du mal avec la réalité sociale américaine, mais ne peut s’empêcher de céder aux clichés du « colossal » et du « formidable ». Un exemple étonnant de la fascination exercée par la « capitale » du Nouveau Monde.

    Texte extrait d’Outre-mer, notes sur l’Amérique, publié en 1895.

    Couv_new_york-medium
  • Corsaires et Pirates de Normandie

    LÉCUREUR Michel

    Michel Lécureur a publié plus d’une trentaine de volumes de littérature ou d’histoire régionale. Parmi les plus récents, signalons Barbey d’Aurevilly, l’ensorcelé du Cotentin (éditions Magellan & Cie, 2007), Barbey d’Aurevilly le Sagittaire (Fayard, 2008. Prix de l’Académie Française 2009) et Dans les pas de Guy de Maupassant (éditions Orep, 2009).

    Corsaires_et_pirates_de_normandie-medium
  • Le Tour du Monde en 80 livres

    WILTZ Marc

    Depuis « Mythologies » jusqu’aux « Conquérants », en passant par « Du bon usage des moyens de transport », « Les Vagabonds » ou « Partir en mer », Marc Wiltz, éditeur de livres de voyage depuis quinze ans, a « classé » quatre-vingts livres dont il s’est nourri pour ses propres voyages.

    Pour en faire connaître certains ou mieux comprendre d’autres, et pour dire l’affection profonde qu’il ressent pour leurs auteurs, il se livre à un salutaire exercice d’admiration. Quelques lignes suffisent parfois au lecteur pour partager immédiatement une communauté de vues avec les pages qu’il a sous les yeux – ainsi, pour lui, du Don Quichotte de Cervantès ou du Chant des pistes de Bruce Chatwin ; pour comprendre que sous ces mots se trouve le saisissement d’une intelligence qu’on ne côtoiera jamais d’aussi près – ainsi Les Immémoriaux de Victor Segalen ; pour imaginer l’aventure de partir au loin avec ce mimétisme qui rend les choses a priori plus faciles parce que déjà accomplies par d’autres – ainsi La Voie royale d’André Malraux dans les jungles du Cambodge. Et puis, il faut bien rire aussi du monde parce que vivre est une fête – ainsi, avec ses Mémoires, Giacomo Casanova est-il le grand ordonnateur de l’hommage perpétuel rendu à la beauté.

     

    Tdm80-1-medium