Afrique subsaharienne

Affichage :
34 ouvrages, classés par date de parution
  • Zanzibar, le royaume des fées

    PRIVAT, Sonia

    Sonia Privat s’exprimait ainsi avant de partir sur cette île mystérieuse de l’océan Indien. Peintre voyageur ayant un formidable sens de la couleur, elle a su rendre ici toute la palette de ses émotions à la rencontre des habitants d’un lieu mythique où l’Histoire, la légende et toutes les populations du monde se sont mélangées. Elle y a découvert des fées…

    Zanzibar-medium
  • Babel

    Collectif

    Jean-Claude Perrier, journaliste littéraire à Livres-Hebdo, lui-même grand voyageur et écrivain, a réuni pour cette aventure originale douze des plus belles plumes contemporaines de l’écriture du voyage… à lire ces textes-là, qui peut encore laisser croire que les Français ne savent pas voyager ou s’engager ?

    Avec, par ordre d’apparition : Julien Blanc-Gras, Alexandre Poussin, Solenn Bardet, Antonin Potoski, Sébastien Ortiz, Olivier Bleys, Élodie Bernard, Charles Poitevin, Alexandre Kauffmann, Lodewijk Allaert, Virgile Charlot et Guillaume Jan

    Babel-medium
  • Comment le Léopard a eu ses taches

    MACDONALD, Damien , PALMA, Maya

    Rudyard Kipling, auteur de l’inoubliable Livre de la Jungle, a écrit pour les enfants des Histoires comme ça, où il est démontré que le monde est toujours plein de surprises…

     

    Comment_le_l_opard-medium
  • Le Papillon qui tapait du pied

    MACDONALD, Damien , PALMA, Maya

    Rudyard Kipling, auteur de l’inoubliable Livre de la Jungle, a écrit pour les enfants des Histoires comme ça, où il est démontré que le monde est toujours plein de surprises…

     

    Le_papillon_qui_tapait_du_pied-medium
  • Les Bâtisseurs d'Histoire

    CHALIAND, Gérard

    Gérard Chaliand, aventurier et spécialiste du dit « tiers-monde », parcourt les routes du monde depuis cinquante ans. Ce temps passé au cœur des pays d’Afrique, d’Asie et d’Amérique lui a donné le recul nécessaire pour mener ses enquêtes et publier de nombreux essais.

    Observateur avisé de toutes les guérillas qui ont marqué l’histoire du xxe siècle, son engagement infatigable l’a conduit à croiser la route de Che Guevara, du commandant Massoud, de Yasser Arafat ou d’Amilcar Cabral (la grande figure révolutionnaire africaine, avec Nelson Mandela). Il fait ses premières armes avec Cabral en Guinée-Bissau au début des années 1960. 

     Il a réuni ici les portraits de 14 personnages illustres qui, par leur action individuelle et l’acuité de leurs textes, ont modifié le monde : Clausewitz le théoricien observe Napoléon le stratège qu’il admire ; Kissinger et Brzezinski confortent la puissance de l’empire américain ; Kautilya, Sun Zi et Sun Bin apparaissent comme de géniaux précurseurs ; Mao transforme la guerilla en guerre révolutionnaire destinée a prendre le pouvoir ; Giap et Cabral luttent avec acharnement et succès pour leur indépendance ; Díaz et Pizarro témoignent de la fièvre de l’or qui a transformé le continent américain en « Extrême-Occident » sous l’impulsion des Espagnols ; Lawrence et Fanon laissent une empreinte indélébile dans des combats qui les dépassent… Ces grandes figures, selon Gérard Chaliand, ont contribué à « bâtir » notre histoire.

     

    B_tisseurs_d_histoire-medium
  • Alioth, du rêve à l'Atlantique Sud

    TINCELIN Christiane , Monsieur QQ

    Construire son propre bateau et le lancer sur la mer : beaucoup ont rêvé de ce prodige. C’est l’histoire d’Alioth, une belle histoire, un projet de longue haleine. Ce superbe quillard de 16,15 m portera l’équipage depuis Cherbourg jusqu’à Salvador de Bahia. De nombreuses escales jalonnent le parcours : La Corogne, Madère, les Canaries, le Sénégal – le temps d’une longue pause aux côtés de Voiles sans frontières –, les îles du Cap-Vert et, après la traversée de l’Atlantique, le Brésil. 

    Christiane Tincelin nous fait partager cette expérience réussie : la mise en place du projet ; la formation de l’équipage ; la construction du bateau ; enfin, la navigation et toutes les rencontres qu’elle génère, humaines… ou animales ! L’illustrateur de bord croque quant à lui tout ce qu’il voit : Alioth bien sûr, mais aussi la mer, les îles, et puis les gens, la faune, la flore, et ses compagnons de route… pour ce rêve devenu réalité.

    Alioth-medium
  • Fraternités

    TRAVERT, Yvan

    Né en 1948, Yvan Travert passe son enfance dans cet univers sombre et lumineux, sculpté par le vent et bercé par les récits de voyage, qu’est le Cotentin. Retour de grande pêche, retour de guerre, mémoire perdue des grands transatlantiques… Avec à perte de vue, les longues vallées de sable qui évoquent les steppes d’Asie centrale aux âmes voyageuses. Il n’a pas vingt ans lorsqu’il part chez les Surmas, en Éthiopie. Du Guizhou au Myanmar, de l’Argentine au Tchad, de Londres à Alger, il ne cessera jamais de partir. Voyageur solitaire, et écho privilégié de milliers de petits mondes silencieux, il pourrait être un autre « homme aux semelles de vent », s’il ne portait en lui ce désir d’écoute et de dialogue qui fait le véritable passeur d’image. Reporter-photographe depuis plus de quarante ans, il revisite aujourd’hui son travail en toute liberté, en particulier en noir et blanc.

    Fraternit_s-medium
  • Nouvelles de la Réunion

    SAMLONG, Jean-François , MERABET, Monique , DIJOUX, François , SÉVERIN, Monique , HOARAU-JOLY, Isabelle , AGÉNOR, Monique

    « Miniatures » fait escale sur la Route des Indes, en plein océan Indien, dans les Mascareignes, dans l’ancienne Île Bourbon. Le monde entier est passé par là pendant cinq siècles. Tout comme la Guadeloupe ou la Martinique, La Réunion a été le lieu d’un vaste brassage. Témoignant de tous les trafics qui s’y sont pratiqués, sa population es issue de Madagascar (les Malgaches), de l’est de l’Afrique (les Africains), de l’ouest et du sud-est de l’Inde, le Gujarat (les Zarabes) et le Tamil Nadu (les Tamouls) ainsi que du sud de la Chine, notamment de Guangzhou (Canton) et bien sûr d’Europe. Cela fait de cette île un concentré de tout, une planète-terre miniature où l’Europe, l’Asie, le monde arabe et l’Afrique co-existent. Cette position indianocéanique, au carrefour des routes commerciales d’autrefois, en a fait ce qu’elle est aujourd’hui. Insularité, discriminations raciales, famille, maternité, adultère : tels sont les thèmes vitaux abordés dans les six nouvelles de ce recueil. Avec pour toile de fond la nature spectaculaire de cette île : son volcan, ses forêts, ses plaines et plateaux d’altitude, sa flore et sa faune exceptionnels.

    La Réunion est une île-monde. Sa littérature est aussi, d’une certaine façon, une littérature-monde.

     

    La_r_union-medium
  • Le journaliste et les trois rois

    ALAOUI Mustafa

     

    Mustafa Alaoui, le premier journaliste marocain de l’indépendance, raconte ici ses souvenirs professionnels mouvementés. Anecdotes et « scoops » côtoient des révélations sur le Maroc contemporain depuis 1955. Plusieurs fois poursuivi, condamné et emprisonné, il revient sur sa carrière et sur la chance dont il a bénéficié face à des ennemis puissants.

    Best-seller dans sa version originale parue en arabe au Maroc en 2011, Le Journaliste et les Trois Rois révèle les ressorts et les dessous d’une société en construction. Journaliste indépendant et homme de presse courageux, Mustafa Alaoui a exercé ses talents sous les règnes successifs de Mohamed V, Hassan II et Mohamed VI. Il a aussi croisé la route de nombreuses personnalités aussi diverses que Mohamed Oufkir, Ahmed Dlimi, les dirigeants du Front Polisario, Abdelkrim el-Khattabi, Hafez el-Assad, Hosni Moubarak, Ahmed Ben Bella, Hubert Beuve-Méry, Jean Lacouture et Oum Kalsoum… Un livre nécessaire pour mieux comprendre le Maroc moderne.

     

    Journaliste_et_3_rois-medium
  • L'Almanach des voyageurs

    PERRIER Jean-Claude , BERNARD Elodie , BLANC-GRAS Julien , COATALEM Jean-Luc , FAUQUEMBERG David , FAYE Eric , GARCIN Christian , JAN Guillaume , NOLLET Estelle , POITEVIN Charles , POTOSKI Antonin , POUSSIN Alexandre , WENDLANDT Astrid

    Oui, l’écrivain-voyageur français existe ! et il a des choses à dire sur l’état du monde.

    Une idée simple est toujours une bonne idée. Par-delà le temps et l’espace, douze écrivains-voyageurs d’aujourd’hui, et de grand talent, ont envoyé une lettre à un personnage du passé à la fois pour lui rendre hommage et pour lui faire part de leurs sentiments.

    Sont ainsi conviés à ce banquet : Joachim du Bellay, le petit dieu des carrefours, Nicolas Bouvier, Ernest Hemingway, Joshua Slocum, Henry Morton Stanley, le marquis de Custine, Louis-Ferdinand Céline, Isabelle Eberhardt, Ewart Grogan, le maître Rûmî, Yakov Sannikov, et un voyageur du futur…

    De quoi faire le tour du monde, tel qu’il tourne, tel qu’il est ou tel qu’il devrait être.

    Almanach-medium
  • Envie de villes

    ANDREU, Sylvie

    25 auteurs, les invités de Sylvie Andreu.

    Ce petit livre, faut-il le préciser, qui tient dans la poche, est un hommage que je rends à mon métier, celui de la radio, de l’entretien, voire de la confidence, et aux villes, certaines que je connais et d’autres pas, et qui ont toujours eu ma préférence.

    Pendant des années, j’ai sillonné les routes, les paysages et les quartiers de tous bords (« Le Pays d’ici1 »). J’avais acquis une telle connaissance des atmosphères urbaines, que je savais, à la première humeur que je respirais d’une ville, en descendant du train, si j’allais m’y plaire ou non. Attentive aussi à l’allure de la rue principale qui se dégage du parvis de la gare et vous invite à la découverte des lieux : longiligne, sinueuse, éclairée, sévère, plantée, minérale, passante ou abandonnée. Tout est dit ou presque dès les premiers pas. Ensuite, ce sont les habitants qui font la différence et je n’ai pas eu à me plaindre. À les écouter, j’ai découvert un trésor, et à tracer la route, je me suis constituée une de mes cartes de France préférée, celle des gens, des vins et des mets. 

    J’ai recueilli dans les studios de France Culture pour les émissions « Vivre sa ville » et « Envie de villes »2, les témoignages d’illustres et infatigables marcheurs, bâtisseurs ou simples promeneurs, attirés par les lumières des centres ou curieux des arrière-cours et des chemins de traverse. Ils m’ont ouvert les yeux et appris à aimer le chaos et la tendresse, l’anonymat et la solidarité, le vivre ensemble et la solitude que l’on rencontre aux quatre coins des villes du monde. La ville est l’air que nous respirons et nous nous portons bien.

    Vous les avez entendus sur France Culture, vous allez les lire. Tous heureux de l’aventure qui se prolonge aujourd’hui et qui les relie autour de la planète : cinq villes pour cinq continents. Comment choisir ? Ce fût assez simple, je savais ce que j’avais envie d’entendre : la magie des villes sorties de nulle part et d’autres connues de tous, des impressions intimes, des images flash et des traces laissées au coin des rues (disparues aujourd’hui ?). Je savais avec qui j’avais envie d’en parler : des poètes, des architectes, des photographes, tous émus, tous tenus par leur rapport à la ville, la tête pleine et le carnet de voyage noirci de notes et de croquis. Ils sont venus, pour eux et pour les autres, heureux de faire partie du voyage et de donner envie.

    Ce petit livre n’est pas un guide, ce sont des cartes postales, de celles que l’on collectionne et qui sont le prétexte à se pencher sur notre condition urbaine. Bon voyage…

     

    Envie_de_villes-medium
  • La Politique coloniale

    CLEMENCEAU Georges , FERRY Jules

     

    Les comptes-rendus des débats du Parlement recèlent des trésors, lorsque les tribuns les plus éloquents et les plus inspirés y confrontent leurs visions de la société et leur conception de la place de la France dans le monde. Le duel oratoire de Jules Ferry et de Georges Clemenceau sur la question coloniale, en juillet 1885, à la Chambre des députés, donne à connaître avec éclat l’opposition de deux tempéraments, de deux doctrines, de deux morales.

    En se protégeant contre l’anachronisme, on découvrira dans leurs discours, reproduits ici pour la première fois en intégralité, quels échos leurs propos peuvent trouver, aujourd’hui encore, au cœur de nos interrogations contemporaines.

     

    Politique_coloniale-medium