Syrie, les artisans du textile

Découvrir l’artisanat syrien, avec pour guide l’association Fil d’ocre, fut pour moi une expérience tout à fait singulière. Le voyage initiatique débuta par une rencontre avec Claude Mabélé, présidente de l’association, à Marseille, en terrasse, face au Vieux-Port. Ce lieu emblématique contenait à lui seul ce que seraient nos échanges et relations à venir : écoute, partage, accueil, rires, émotions.Forte de ces multiples périples, Claude Mabélé a su nous transmettre tout ce qu’elle avait vécu, partagé, contemplé, nous relatant chacun des savoir-faire rencontrés : des brocarts de soie à l’atelier de tamponnage de Damas, des appliqués et cloisons de roseaux des femmes bédouines aux ateliers de sérigraphie d’Alep, des tissages à bras de linge de maison en coton aux tapis de laine compressée de l’atelier al-Daher, sans oublier les tissage de soie de Qseir…Très rapidement s’est imposée à nous la nécessité absolue de sauvegarder ces créations, en prenant soin de n’omettre aucune des étapes de la chaîne opératoire. Le musée Bargoin et le Museum d’Histoire Naturelle de Lyon, devenu depuis Musée des Confluences, se portèrent acquéreurs de la collection proposée. Christine Athenor, alors en charge des collections du Proche-Orient au sein de l’établissement lyonnais, questionna longuement Claude Mabélé sur son travail ethno-anthropologique auprès des professionnels rencontrés. Bien au-delà d’une collecte ambitieuse et d’un regard précis et curieux, Claude l’artisane parlait aux artisans syriens. Ce langage du geste, de la main était alors implicite et complice. L’histoire des peuples syriens prit ainsi place au sein des collections patrimoniales textiles du musée Bargoin. L’exposition « Textile en Syrie » fut une réussite ; le public découvrait, émerveillé, la richesse des réalisations et la force identitaire de chacune d’elles.Lieu de conservation, d’échanges et de partage, le musée se réjouit aujourd’hui de cette rencontre qui servira la mémoire de l’artisanat textile syrien. Merci à Claude Mabélé et à Fil d’ocre d’être les passeurs universels des savoir-faire d’un peuple qui pourra, retrouver au musée la diversité culturelle et les talents multiples qui le constituent.

Résumé

Depuis des siècles, la Syrie est un des hauts lieux de l’artisanat textile. étape de la Route de la Soie, produisant les meilleures matières (soie, coton, laine et poil de chèvre), elle a su développer sur une large échelle des savoir-faire s’intéressant avec le même sens esthétique au luxe, comme le brocard, ou à l’utilitaire, comme les tentes bédouines.

Nous pénétrons dans le quotidien de ces artisans pour lesquels l’activité professionnelle reste souvent indissociable de la vie familiale. Nous découvrons comment, avec un équipement souvent rudimentaire, ils réalisent quotidiennement de véritables chefsd’oeuvre, grâce à des techniques rigoureuses transmises de génération en génération.

Claude Mabélé, elle-même artisane du textile, a su ouvrir les portes d’une vingtaine d’ateliers syriens pour nous faire admirer ces travaux dont elle a recueilli la mémoire.

Informations

ISBN 978-2-35074-247-2
Date de parution septembre 2012
Façonnage Relié
Dimensions 25 x 25 cm
Pages 128
Illustré Non

Thèmes associés

syrie, textile

Région(s)

Proche et Moyen-Orient
Prix :

25,00