Nouvelles du Sénégal

Les rumeurs disaient du tout et du n’importe quoi, mais « la Rumeur », elle, elle disait que le baobab qui se trouvait sur le terrain de ma mère conservait dans son tronc les âmes des maîtres de la Parole…

Résumé

L’histoire du Sénégal, ou en tout cas de cette partie de l’Afrique de l’Ouest, ne commence pas avec les Indépendances : sa préhistoire, la longue et riche histoire de ses royaumes, sont en grande partie dans le précieux patrimoine que constituent ses langues et leur mémoire que sont le diola, le malinké, le pular, le peul, le sérère, le soninké ou le wolof. Le français s’est imposé comme langue nationale après deux siècles de colonisation. C’est la langue de la plupart des écrivains sénégalais aujourd’hui, même si certains, tel Boubacar Boris Diop, ont aussi écrit en wolof. Outre l’importance de Léopold Sédar Senghor, de Cheikh Hamidou Kane ou de Sembene Ousmane, une autre spécificité de la littérature sénégalaise est la place qu’y occupent les femmes : Mariama Bâ, Aminata Sow Fall, Fatou Diome, Ken Bugul, Khadi Hane, Nafissatou Dia Diouf. Francophone et féminine, telle se présente la littérature sénégalaise, consciente de son passé, attachée à des traditions multiséculaires, mais aussi moderne, ouverte sur le monde, sur le reste de l’Afrique, sur le monde arabe et sur l’Europe, tout en nouant de subtils liens avec les Amériques du Nord et du Sud où vivent tant de descendants du commerce triangulaire.

Informations

ISBN 978-2-35074-163-5
Date de parution mars 2010
Façonnage Broché
Dimensions 20 x 13 cm
Pages 144
Illustré Non

Thèmes associés

afrique, femme, littérature, nouvelle, senegal

Région(s)

Afrique subsaharienne
Prix :

12,00