Nouvelles d’Égypte

Un épais nuage de poussière s’élevait, recouvrant la foule qui se rendait vers l’ultime demeure, des gens du village, mais aussi des alentours, des policiers, des hommes envoyés par le parquet, des médecins, des cheikhs, des prêtres, des vicaires et des voleurs. Des groupes de femmes, vêtues de noir comme il se doit, se tenaient à la sortie du village, la tête baissée – le silence et la complicité constituant les maîtres mots de ce récit…

Résumé

Dans l’imaginaire arabe, l’Égypte est le pays des écrivains par excellence. Un proverbe, répandu en Orient, précise : « Le Caire écrit, Beyrouth imprime et Bagdad lit. » C’est en Égypte que la littérature arabe contemporaine est née et s'est développée, dès la fin du xixe siècle. C’est la patrie de Naguib Mahfouz, le seul Arabe ayant obtenu le prix Nobel de littérature, en 1988. Celle aussi de Alaa al-Aswany avec son roman mondialement connu L’Immeuble Yacoubian (2002). La nouvelle étant un genre très prisé, la plupart des romanciers s’y sont essayés, et certains auteurs s’y sont consacrés de manière quasi exclusive. Ce recueil n’a pas la prétention d’offrir un panorama exhaustif de la nouvelle égyptienne, mais plutôt de l’aborder par petites touches, à travers la plume de six écrivains, issus de générations différentes, de régions et de milieux distincts, constituant autant de facettes de la société. Ils représentent aussi des instantanés du pays à diverses périodes de son histoire, depuis la Seconde Guerre mondiale jusqu’au « printemps arabe ».

Informations

ISBN 978-2-35074-284-7
Date de parution mars 2015
Façonnage Broché
Dimensions 20 x 13 cm
Pages 112
Illustré Non

Thèmes associés

egypte, monde arabe, printemps arabe

Région(s)

Afrique du Nord
Prix :

12,00