Nouvelles de Corse

Petrucciu était le doyen d’Imiza. Quatre-vingt-cinq ans et encore bon pied, bon œil. Il n’avait jamais quitté le village, sauf pour son service militaire dans la marine. Il avait été successivement pêcheur, boulanger, et s’était consacré finalement à la culture de grands jardins potagers et d’un peu de vigne dont il tirait un vin d’excellente qualité. C’était aussi un grand lecteur. Il dévorait les livres et les accumulait dans de grands placards aménagés dans sa cave. Quand Mathieu Mauziri se présenta chez lui, il ne fut pas étonné…

Résumé

Au sud-est de la Côte d’Azur, à l’ouest de la Toscane dont elle est proche et au nord de la Sardaigne, la Corse, « Île de Beauté », véritable « montagne dans la mer », balcon sur la Méditerranée, est un pays en soi, un monde miniature à la fibre identiaire forte, où l’on écrit en français et en corse. Dans cette île noire et rouge sur fond de bleu marin, où les chants polyphoniques, les lamenti, sont un terreau commun aux créateurs, les thèmes imaginaires ou réels qui inspirent les auteurs corses sont la politique, les indépendantistes, la musique et les chants, la pauvreté, le huis clos, les mythes, les légendes… mais aussi le « silence », l’honneur, le clanisme, la « cursia », ce mal du pays, cette nostalgie,… 

Les nouvelles réunies dans ce volume explorent plusieurs voies avec force : le polar (Manuel Vasquez Montalban en Catalogne, Andrea Camilleri en Sicile, Jean-Claude Izzo à Marseille, Yasmina Khadra en Algérie ont tracé les contours d’un polar méditerranéen où la Corse ne demande qu’à figurer), le roman noir et le roman historique. Elles reflètent ce moment particulier de la création litéraire corse.

Informations

ISBN 978-2-35074-132-1
Date de parution octobre 2008
Façonnage Broché collé
Dimensions 20 x 13 cm
Pages 136
Illustré Non

Thèmes associés

fiction, littérature, polar, roman noir, tradition

Région(s)

France, Îles
Prix :

12,00