Maroc, les artisans du cuir

Publié avec la participation de la Fondation Jardin Majorelle

Résumé

Les qualités du cuir travaillé au Maroc lui ont conféré une très large renommée qui a imprimé durablement sa marque dans la langue française : la maroquinerie désigne encore de nos jours l’industrie des cuirs fins.

À Fès, à Marrakech, à Tetouan, les artisans ont conservé des procédés immémoriaux de tannage, qui étaient les seuls connus en Occident à la fin du XIXe siècle et qu’on découvre ici avec surprise. Ils sont fascinants pour les traditions qu’ils représentent, autant que pour les croyances occultes qui entouraient leur mise en œuvre…

Le cuir est d’abord utilisé pour la réalisation de nombreux objets utilitaires marocains mais, dans beaucoup de cas, l’observateur est séduit par le sens artistique raffiné des artisans anonymes qui les ont créés et ornementés. La peau a fourni aussi des parchemins où, depuis l’Antiquité, les arts merveilleux de la calligraphie et de l’enluminure se sont exprimés avec un talent incomparable, et elle reste au Maroc la membrane vibrante d’une floraison d’instruments de musique.

Marie-Rose Rabaté, dont les ouvrages sur les bijoux et les textiles traditionnels marocains font autorité, nous conduit ici sur les chemins des métamorphoses des peaux et des cuirs, depuis les tanneries séculaires jusqu’aux objets les plus précieux dont s’enorgueillissent à juste titre les musées et les collectionneurs.

Informations

ISBN 978-2-35074-244-1
Date de parution janvier 2013
Façonnage Relié
Dimensions 27 x 21 cm
Pages 152
Illustré Non

Thèmes associés

cuir, maroc

Région(s)

Afrique du Nord
Prix :

28,00