Les Saisons russes au théâtre du Châtelet

a:1:{s:411: » 1909 : À l’initiative de Serge Diaghilev et Gabriel Astruc, le « Tout Paris » découvre les Ballets russes au Théâtre du Châtelet. Sans prétendre recréer un tel choc, la saison russe 2002-2003 s’est voulue la mémoire de cette époque, mais aussi le reflet du potentiel artistique actuel de la Russie. <!–StartFragment-« ;s:0: » »;}

Résumé

Préface de Jean-Pierre Brossman, directeur du Châtelet et Valéry Gergiev, directeur du théâtre Mariinsky de Saint-Pétersbourg.

En 1909, les ballets russes sont venus à Paris sous l’impulsion de Diaghilev. Le choc visuel de cette génération d’artistes exceptionnels emmené par Nijinsky et Karsavina, est resté dans toutes les mémoires. Jusqu’à aujourd’hui, il a consacré un lien culturel fort entre Paris et Saint-Pétersbourg, en particulier entre le Châtelet et le Mariinsky. La saison russe présentée en 2002-2003 au Théâtre du Châtelet, précurseur de cette relation dense et originale entre les artistes russes et français, a été l’occasion idéale de retracer les très riches heures de la musique russe à Paris et d'en célébrer les grandes figures, leurs œuvres jouées ou dansées :

Diaghilev, Stravinski, Tchaikovski, Rimsky-Korsakov, Rubinstein...
Le Spectre de la Rose, Prélude à l’après-midi d’un Faune, L’Oiseau de Feu, Sheherazade, Pétrouchka, le Sacre du Printemps, La Bayadère, Le Prince Igor, Le Coq d’or, Eugène Onéguine, Le Démon, La Dame de pique, Lolanta

Version anglaise disponible.

Informations

ISBN 978-2-914330-43-5
Date de parution janvier 2004
Façonnage Couverture cartonnée sous jaquette
Dimensions 27 x 21 cm
Pages 144
Illustré Non

Thèmes associés

spectacle, theatre

Région(s)

Europe et Russie
Prix :

40,00