Les Marquises

Ce climat, ces déplacements fréquents, ces atterrissages à l’aube, des îles nouvelles pointant hors de la brume matinale, de nouveaux ports ceints de forêts, les alarmes passagères et répétées des grains et du ressac, l’intérêt pris à la vie indigène, — toute l’histoire de ma vie m’est plus chère que n’importe quel poème.

Résumé

LA LIBERTÉ INDIVIDUELLE AVANT TOUT

Robert Louis Stevenson (1850-1894), à la courte vie bien remplie, est une star internationale des lettres quand il débarque dans les mers du Sud. L’Île au trésor (1883) et L’Étrange Cas du docteur Jekyll et de M. Hyde (1886) ont fait de lui un écrivain réputé. Pourtant, aux yeux de beaucoup, c’est dans ses récits de voyage qu’il excelle véritablement, et, autre paradoxe, c’est sa santé fragile qui le pousse à parcourir le monde. Ce long et beau texte sur les îles Marquises est paru en 1896 dans sa version française. En compagnie de sa femme, il tente d’oublier la tuberculose qui le mine et donne ici, avec humour, la vision d’un paradis menacé.

Un merveilleux écrivain du voyage qui pousse toujours plus loin sa recherche de la liberté.

Un témoignage unique sur les mers du Sud.

Une analyse de la confrontation entre missionnaires et « sauvages ».

« Tusitala », le conteur d’histoires, tel est le surnom de celui qui a su gagner le respect des « indigènes » en vivant à leurs côtés.

Informations

ISBN 978-2-35074-384-4
Date de parution juin 2016
Façonnage Broché
Dimensions 13 x 20 cm
Pages 264
Illustré Non

Thèmes associés

polynésie

Région(s)

Voyages en mer, Îles
Prix :

12,00