La Grande Guerre

Ce livre rassemble tous les reportages de guerre de notre plus grand témoin. » »

Résumé

Albert Londres (1884-1932) est un cas à part. Chacun le connaît pour ses reportages exceptionnels aux quatre coins du monde, dénonçant la traite des Blanches en Amérique du Sud, la situation des Juifs, la colonisation, les conditions faites aux bagnards, aux fous, aux exclus… La liste est particulièrement longue et instructive sur les réalités de son temps.

En 1914, il n’a encore rien publié de tel. En raison de sa faible santé (!), il est réformé, mais le ministère de la Guerre l’emploie comme correspondant. Il couvre pour Le Matin les premières batailles, la destruction de la cathédrale de Reims qui frappe d’effroi les populations françaises, et voit de près, avec les poilus, les premières tranchées, la boue, les bombardements, l’ultra-violence de ce conflit démesuré qui met l’Europe à feu et à sang. Ensuite, il part en Orient pour le compte du Petit Journal. Il reste là-bas vingt-sept mois et passe sur tous les lieux de conflits à pied, en auto, en train, en bateau : la Grèce, les Dardanelles, la Serbie, la Macédoine, la Bulgarie, l’Italie… avant de revenir dans une France dévastée, non sans avoir écouté au gré de ses pérégrinations les généraux Sarrail, Foch et Pétain, les rois Victor-Emmanuel et Albert Ier, ou le président Wilson, à Noël 1918, au milieu des soldats américains…

Albert Londres le patriote aura fait toute la guerre, et à lui seul, il a tout vu, tout entendu, et tout dit.

""

Informations

ISBN 978-2-35074-278-6
Date de parution juin 2014
Façonnage Broché
Dimensions 22.5 x 15.5 cm
Pages 496
Illustré Non

Thèmes associés

guerre, reportage

Région(s)

Europe et Russie, France
Prix :

25,00