Forges-les-Eaux

Depuis longtemps les eaux de Forges étaient connues. Nos ancêtres surent très tôt utiliser les ressources de la nature pour se soigner. Il ne leur restait plus qu’à savoir les exploiter… ce qu’ils apprendront très vite. C’est en 1573 que les eaux de Forges furent non pas découvertes mais, dirons-nous, remarquées par Nicolas de Moy, seigneur de Veraines et de Riberpré qui, en ayant bu pour se rafraîchir, fut frappé par leur goût ferrugineux. Peu ouvert aux choses de la médecine qui à cette époque étaient singulièrement confuses, pour en savoir plus il déposa un échantillon de cette eau au château d’Elbeuf-en-Bray où un sieur de Maglère se faisait apporter de l’eau de Spa pour les besoins de sa santé. Une rapide étude comparative permit de constater que les vertus de l’une rejoignaient celles de l’autre et on s’empressa de creuser un bassin pour mieux recueillir l’eau de l’unique source qui sortait alors de terre. Dès lors la renommée de l’eau commença à faire son chemin…

Résumé

Voici la chronique d'une petite ville de France qui, en marge de la grande histoire, écrira la sienne dans le sillage de personnages illustres. 

Tout commença vraiment avec la cure que Louis XIII, Anne d'Autriche et le cardinal de Richelieu viendront y faire dans le dessein de donner un dauphin à la France, le futur Louis XIV. Cette visite fera de Forges-les-Eaux le salon estival du royaume pendant trois siècles. 

Le texte de François Vicaire, écrivain et journaliste forgion, riche et argumenté, est fort bien éclairé par les images contemporaines de Marc Toulin et par une iconographie d’archives souvent inédites.

Informations

ISBN 978-2-914330-38-1
Date de parution juillet 2004
Façonnage Couverture cartonnée sous jaquette
Dimensions 27 x 21 cm
Pages 160
Illustré Non

Thèmes associés

Région(s)

Prix :

40,00