Fès

Cette ville, qui paraît si maussade et si noire à qui la parcourt sans lever la tête, déploie toute sa vie féminine et élégante le soir sur ses toits, à ces heures dorées de la fin du jour.

Résumé

Dans le récit personnel de son voyage au sein de l’ambassade envoyée à Fez au printemps 1889, Pierre Loti (1850-1923) met en scène l’Athènes africaine avec le génie d’un peintre orientaliste. De l’extraordinaire réception offerte par le sultan Moulay-Hassan au spectacle interdit des terrasses réservées aux femmes, il faut que la lumière brille sur des ruines pour séduire le célèbre voyageur qui se disait l’âme à moitié arabe. 

Texte extrait de Au Maroc, publié en 1890.

Informations

ISBN 978-2-914330-83-1
Date de parution juin 2005
Façonnage
Dimensions 18 x 11 cm
Pages 88
Illustré Non

Thèmes associés

littérature, maroc, ville

Région(s)

Afrique du Nord
Prix :

6,00

Dans la même collection

Suivant

Découvrir la collection Heureux qui comme...