En Uruguay et au Brésil

Quoi qu’il arrive, deux traits de l’âme brésilienne resteront, à mon avis, prédominants : l’idéalisme démocratique, et, par cela même, le goût inné de la culture française. Je pus m’en convaincre aisément lors de la réception officielle dont je fus honoré par le Sénat. Cette imposante manifestation fut décidée à l’unanimité des voix moins une (la voix d’un sénateur clérical…). En séance publique, le président, désigné pour l’occasion, me fit asseoir à sa droite et m’adressa, en français, une noble harangue où les paroles d’aimable courtoisie que voulait la circonstance l’amenèrent à réclamer hautement pour son pays la grande tradition de la Révolution française. Puis un sénateur de l’Amazone, M. Georges de Moraès, demanda la parole et prononça, toujours en français, un éloquent discours sur le rôle de la pensée française dans l’évolution générale des sociétés civilisées vers les idées de justice sociale et de liberté.

Résumé

Son gouvernement ayant été renversé en 1909, le très républicain Georges Clemenceau retrouve tout à coup une forme de liberté après une carrière politique bien remplie. Il a soixante-huit ans. Invité pour une tournée de conférences en Amérique du Sud, il part en 1910 et visite sucessivement l’Argentine, l’Uruguay et le Brésil. Il trouve là-bas une nouvelle source d’inspiration, comme un bain de jouvence, au contact de ces pays jeunes auprès desquels la France, selon lui, a beaucoup à apprendre… 

Un grand écrivain à (re)découvrir.

Informations

ISBN 978-2-35074-308-0
Date de parution mars 2015
Façonnage Broché
Dimensions 20 x 13 cm
Pages 128
Illustré Non

Thèmes associés

brésil, uruguay

Région(s)

Amérique latine
Prix :

12,00