Constantinople

J’ai été fort touché à Constantinople en voyant de bons derviches assister à la messe. La parole de Dieu leur paraissait bonne dans toutes les langues. Du reste, ils n’obligent personne à tourner comme un volant au son des flûtes, ce qui pour eux-mêmes est la plus sublime façon d’honorer le ciel.

Résumé

Quand Nerval arrive à Constantinople, au terme d’un long périple, le sultan Abdül-Medjid, qui règne depuis 1839 sur les restes de l’Empire ottoman, vient de promulguer les réformes institutionnelles qui vont transformer et moderniser le pays en profondeur.

Sensible à cette réalité méconnue des Européens, le poète a fait de son ouvrage, aussi puissamment mélancolique que lumineux, un modèle inégalé du récit d’aventures. Fidèle compagnon de voyage, curieux et bienveillant, il se glisse en notre âme comme un aiguillon à la curiosité.

 
Texte extrait de Voyage en Orient publié en 1851. (Deuxième édition)

""

Informations

ISBN 978-2-35074-328-8
Date de parution septembre 2015
Façonnage
Dimensions 18 x 11 cm
Pages 152
Illustré Non

Thèmes associés

istanbul, littérature, religion, tradition, turquie, vie quotidienne, ville

Région(s)

Proche et Moyen-Orient
Prix :

7,00

Dans la même collection

Suivant

Découvrir la collection Heureux qui comme...