Anvers

Comme un autre Jason, j’étais parti pour aller conquérir la toison d’or, ou, pour parler en style plus humble, chercher la femme blonde et le type de Rubens.

Résumé

Pour le premier voyage de sa vie, à vingt-cinq ans, Théophile Gautier choisit de partir en Belgique avec Gérard de Nerval, dans l’espoir d’y rencontrer les plantureuses femmes des tableaux de Rubens, vivantes. « Jeune souris sortie pour la première fois de son trou », il s’étonne de la grandeur du ciel et décrit Anvers comme on peint : toits violet d’évêque, habitants potiron clair, maisons feuilles de roses sèches. Vue depuis les hauteurs de la cathédrale, la ville est toute brume et rayons, lame brillante de l’Escaut et bouffées de colombes neigeant sur la balustrade.

Texte extrait de Un Tour en Belgique, paru dans La Chronique de Paris en 1836.

Informations

ISBN 978-2-35074-199-4
Date de parution février 2011
Façonnage Broché avec rabats
Dimensions 18 x 11 cm
Pages 96
Illustré Non

Thèmes associés

belgique, europe

Région(s)

Europe et Russie, France
Prix :

7,00

Dans la même collection

Suivant

Découvrir la collection Heureux qui comme...