Je est ailleurs

Vivre ailleurs, s’installer durablement et changer de perspectives : des récits d’écrivains contemporains sur cette expérience fantasmée et vécue, faite d’émotions et de résonances. Une autre façon d’appréhender le monde au quotidien, sa complexité et ses ambiguïtés : sans mépris, ni condescendence, grâce au regard neuf de celui qui n’a plus de repères.

Affichage :
12 ouvrages, classés par date de parution
  • Babel

    Collectif

    Jean-Claude Perrier, journaliste littéraire à Livres-Hebdo, lui-même grand voyageur et écrivain, a réuni pour cette aventure originale douze des plus belles plumes contemporaines de l’écriture du voyage… à lire ces textes-là, qui peut encore laisser croire que les Français ne savent pas voyager ou s’engager ?

    Avec, par ordre d’apparition : Julien Blanc-Gras, Alexandre Poussin, Solenn Bardet, Antonin Potoski, Sébastien Ortiz, Olivier Bleys, Élodie Bernard, Charles Poitevin, Alexandre Kauffmann, Lodewijk Allaert, Virgile Charlot et Guillaume Jan

    Babel-medium
  • Une vie en Luberon

    JUSSIAN, Guy

    Guy Jussian est fier d’être un paysan. Né en 1934 dans un village au pied du Luberon, il a travaillé la terre toute sa vie, sur les traces de ses ancêtres. Témoin vivant du grand basculement du monde agricole, quand la machine s’est substituée aux chevaux et aux faucilles, il raconte ici son pays et livre les chroniques d’une agriculture paysanne qui donne autant qu’elle prend à la terre, de façon harmonieuse. Il confie les secrets de son métier, fait revivre les travaux d’antan et invite le lecteur à la coupe des lavandes, à la récolte des fourrages, à la cueillette des cerises, à la chasse aux truffes ou au gibier, et à la transhumance du troupeau de moutons.

    De l’école au conseil municipal, Guy relate son parcours au cœur d’une région magnifique et d’une nature aux richesses méconnues, peu à peu transfigurée par le tourisme. Car ce livre, c’est aussi le combat d’un homme, d’un paysan, d’un maire aux idées fortes : pour la survie de la région et de ses habitants, contre le dépeuplement,  contre les ravages d’une société de plus en plus urbanisée, mécanisée et inégalitaire, où l’on fait d’abord les comptes avant de transmettre son histoire.

     

    Une_vie_en_luberon-medium
  • L'Almanach des voyageurs

    PERRIER Jean-Claude , BERNARD Elodie , BLANC-GRAS Julien , COATALEM Jean-Luc , FAUQUEMBERG David , FAYE Eric , GARCIN Christian , JAN Guillaume , NOLLET Estelle , POITEVIN Charles , POTOSKI Antonin , POUSSIN Alexandre , WENDLANDT Astrid

    Oui, l’écrivain-voyageur français existe ! et il a des choses à dire sur l’état du monde.

    Une idée simple est toujours une bonne idée. Par-delà le temps et l’espace, douze écrivains-voyageurs d’aujourd’hui, et de grand talent, ont envoyé une lettre à un personnage du passé à la fois pour lui rendre hommage et pour lui faire part de leurs sentiments.

    Sont ainsi conviés à ce banquet : Joachim du Bellay, le petit dieu des carrefours, Nicolas Bouvier, Ernest Hemingway, Joshua Slocum, Henry Morton Stanley, le marquis de Custine, Louis-Ferdinand Céline, Isabelle Eberhardt, Ewart Grogan, le maître Rûmî, Yakov Sannikov, et un voyageur du futur…

    De quoi faire le tour du monde, tel qu’il tourne, tel qu’il est ou tel qu’il devrait être.

    Almanach-medium
  • Sur les routes de l'Inde

    SANDMAN, Didier

     

    Ce petit livre est une invitation au voyage, un voyage qui ne serait pas une course d’un monument à l’autre, mais plutôt une promenade à travers les villes et les campagnes de l’Inde à la recherche de son histoire, de ses cultures, de son identité. 

    La plus grande démocratie du monde sera bientôt le pays le plus peuplé de la planète. Si l’image de la pauvreté lui a longtemps collé à la peau, on découvre maintenant que sa diversité et sa vitalité la destinent à un rôle majeur. En même temps, la continuité de ses traditions, la place de la spiritualité, en font un monde à part. L’Inde reste une énigme que le voyage permet peut-être de déchiffrer.

     

    Sur_les_routes_de_l_inde-medium
  • Envie de villes

    ANDREU, Sylvie

    25 auteurs, les invités de Sylvie Andreu.

    Ce petit livre, faut-il le préciser, qui tient dans la poche, est un hommage que je rends à mon métier, celui de la radio, de l’entretien, voire de la confidence, et aux villes, certaines que je connais et d’autres pas, et qui ont toujours eu ma préférence.

    Pendant des années, j’ai sillonné les routes, les paysages et les quartiers de tous bords (« Le Pays d’ici1 »). J’avais acquis une telle connaissance des atmosphères urbaines, que je savais, à la première humeur que je respirais d’une ville, en descendant du train, si j’allais m’y plaire ou non. Attentive aussi à l’allure de la rue principale qui se dégage du parvis de la gare et vous invite à la découverte des lieux : longiligne, sinueuse, éclairée, sévère, plantée, minérale, passante ou abandonnée. Tout est dit ou presque dès les premiers pas. Ensuite, ce sont les habitants qui font la différence et je n’ai pas eu à me plaindre. À les écouter, j’ai découvert un trésor, et à tracer la route, je me suis constituée une de mes cartes de France préférée, celle des gens, des vins et des mets. 

    J’ai recueilli dans les studios de France Culture pour les émissions « Vivre sa ville » et « Envie de villes »2, les témoignages d’illustres et infatigables marcheurs, bâtisseurs ou simples promeneurs, attirés par les lumières des centres ou curieux des arrière-cours et des chemins de traverse. Ils m’ont ouvert les yeux et appris à aimer le chaos et la tendresse, l’anonymat et la solidarité, le vivre ensemble et la solitude que l’on rencontre aux quatre coins des villes du monde. La ville est l’air que nous respirons et nous nous portons bien.

    Vous les avez entendus sur France Culture, vous allez les lire. Tous heureux de l’aventure qui se prolonge aujourd’hui et qui les relie autour de la planète : cinq villes pour cinq continents. Comment choisir ? Ce fût assez simple, je savais ce que j’avais envie d’entendre : la magie des villes sorties de nulle part et d’autres connues de tous, des impressions intimes, des images flash et des traces laissées au coin des rues (disparues aujourd’hui ?). Je savais avec qui j’avais envie d’en parler : des poètes, des architectes, des photographes, tous émus, tous tenus par leur rapport à la ville, la tête pleine et le carnet de voyage noirci de notes et de croquis. Ils sont venus, pour eux et pour les autres, heureux de faire partie du voyage et de donner envie.

    Ce petit livre n’est pas un guide, ce sont des cartes postales, de celles que l’on collectionne et qui sont le prétexte à se pencher sur notre condition urbaine. Bon voyage…

     

    Envie_de_villes-medium
  • Rencontres malgaches

    VALLÉE Jean-Pierre

    Immersion en pays malgache : dépaysement garanti. 

    Touristes, s’abstenir : parcourir la Grande Île en un temps record s’avèrerait inutile pour comprendre l’intelligence, le courage et la douceur d’un peuple régulièrement dévasté par les cyclones et durement éprouvé par les aléas de l’économie mondiale. 

    Parcourant l’île de bout en bout, l’auteur nous invite à bannir clichés et préjugés à la découverte d’une culture emplie de délicatesse. Au-delà de son propre séjour à Madagascar, il livre ses réflexions sur le voyage, dénonçant le tourisme intrusif et irrespectueux des coutumes locales et appelle à davantage de respect et d’humilité. Il se veut voyageur immobile, ailleurs pour un temps indéterminé, mais bel et bien décidé à apprendre de l’autre.

     

    Préface de Patrick Cauvin.

    Madagascar-couvok-medium
  • Chroniques du Gabon

    FORTIN Julien

    Direction Lambaréné, Gabon : entre le fleuve et la forêt vierge gabonaise.

    Voyage au cœur du patchwork africain. C’est évidemment d’un patchwork dont il s’agit : y sont mêlés des traditions ancestrales, des préoccupations modernes, de l'envie et de la fierté face à l’Occident bourreau et modèle, des visages et des ethnies, des coutumes et des combats, des rires et des larmes... 

    Le voyage y est toujours vivant, une danse à la fois gaie et désespérée, dans un pays fascinant que l’auteur aborde sans complaisance, mépris ou gratuité. Son texte ausculte la complexité d’un Gabon à la fois nu et inaccessible, unique et multiple – un coin de continent africain qui pourrait bien, au fil des anecdotes et des rencontres, nous apprendre quelques belles leçons de patience et d’humilité...

     

    Gabon_couvok-medium
  • Le chapeau de Barentsz : la route du Grand Nord

    RIMBERT Emmanuel

    Le navigateur néerlandais Willem Barentsz (vers 1550-1597) avait un jour imaginé rejoindre la Chine en passant par le Nord.

    Happé par le courage de ce navigateur injustement méconnu, l’auteur gomme le temps pour embarquer vers le Grand Nord, retrace une épopée mythique. Contre le froid, la glace impénétrable, l’ours polaire…, chaque moment est un hymne à la vie.

    Des rêves fous de Willem Barentsz aux pérégrinations de l'auteur lui-même en passant par la rencontre avec un barman norvégien, un pêcheur irlandais, les repères basculent.

     

    Barentsz-couv-medium
  • Ne dis jamais c'est mon dernier chemin

    SCHOUMANN Hélène

    « Votre livre est original et précieux à tous égards. C'est un grand livre d'amour non seulement vis-à-vis des vôtres mais aussi pour l'exemple qu'il nous donne en même temps que l'espoir. » 
    Simone Veil 

    Dialogue par-delà les ténèbres, cri, amour de la vie pour qu'elle reprenne ses droits, malgré tout. Un homme décrit l'effroi à son retour d'Auschwitz et sa petite-fille Hélène témoigne aujourd'hui en son nom.

    Couv_jea_nedisjamais-medium
  • De Rome

    DITTMAR Pierre-Olivier

    L’auteur nous fait partager les impressions de son séjour dans la ville éternelle, telles qu’il les a transmises au fur et à mesure à ses amis restés en France. Plusieurs mois après son retour, il retrouve des photos et se laisse guider par les réminiscences. 
    De Rome est le fruit de cette expérience, où dialoguent deux temps, celui du témoignage et celui du souvenir. 
    De Rome, comme ces deux mots qui initient les correspondances, « De Rome, le… »

    Couv_jea_rome-medium
  • Résidence indienne, pèlerinage aux sources du Gange à moto

    GUÉRARD Xavier

    Au quotidien, habiter Delhi reste déroutant. Mais, à force de curiosité, un autre monde se dévoile peu à peu. Seule l’attention portée aux détails permet de décrypter les complexités de la vie courante. 
    Les pèlerins, sillonnant le pays de bout en bout, jalonnent les routes de tous les voyages en Inde. C’est un apostolat en mouvement. Pour la plus grande fête religieuse hindoue – la Khumbh Mela –, ils se rassemblent par millions à Hardwar, ville sainte née du Gange au pied de l’Himalaya. 
    C’est le point de départ d’un périple aux sources du fleuve sacré, dans lequel l’auteur a entrainé ses amis d’enfance. En moto, sur les légendaires Royal Enfield, ils sont partis à la rencontre des sâdhus sur leur route expiatoire.

    Couv_jea_residenceindienne-medium
  • Gandhi, l'exilé volontaire

    STOENESCU Radu

    Gandhi, sage hindou ou politicien occidental ? Et s’il n’avait été qu’un homme en quête de repères ? Né au début de la « première mondialisation », l’anarchiste idéal a beaucoup à nous dire aujourd’hui pour mieux vivre la seconde. Devant le déchaînement de tant de bouleversements, son exemple est souvent cité comme modèle. Ses exils successifs, en Angleterre, en Afrique du Sud et en Inde même, sont des clés importantes pour comprendre la nature profonde de ses engagements.

    Couv_jea_gandhi-medium